Expériences de vie : l’amour de soi

Expériences de vie : l’amour de soi

Expériences de vie : l’amour de soi 1920 1293 Govenka Laurence

"L'amour de soi" : qu'est ce que cela veut dire ?

Exemple concret :

Une dame d’une quarantaine d’années s’installe face à moi dans mon bureau. Son regard noisette est perçant, profond, troublé d’une émotion vive et chargée de colère et de désappointement.

Assise devant moi, les larmes aux yeux, le souffle coupé. Au travers du silence, elle cherche ses mots et je ressens que c’est elle qui doit avant tout parler et faire face à l’inéluctable rencontre. Courageusement elle me dit : “Je suis SDF, il me faut des réponses, quel est le bon chemin, j’ai tout perdu…"

Son tirage

L’urgence de la situation est qu’en quinze minutes, Fabienne devait repartir avec des outils utiles pour reprendre sa route Elle effectuait une “halte" auprès de moi…fatiguée, épuisée.

Je me suis fondue dans cette structure cosmologique du tarot pour rapidement faire ressortir tous les symboles significatifs et déterminants pouvant l’aider.

De surcroît, les détails de son jeu, les chiffres, les lettres, les mots, les lames parlent. L’ensemble de rapports déterminés et rigoureux confèrent à son tirage toute sa force et sa cohérence logique avec ses aspects codifiés.

Fabienne parle peu, quasi “pas", j’ai donc préféré rester logique et concise pour ne pas la brouiller.

Lecture et analyse de son tirage

Fabienne a effectué un changement de territoire longuement réfléchi mais quand même dans l’hésitation. (Lune, mort/mat).

Elle a révolutionné toute sa profondeur pour “agir". Sa dimension de « mère » semble fortement engagée en croyant aller vers un renouvellement et vers une réalisation. (Lune…Monde/Papesse).

Elle agit au nom de son cœur, malgré les réticences dictées par sa conscience lui demandant de regarder son chemin périlleux déjà abattu dans l’angoisse. Son but étant très certainement le “rapprochement" envers un enfant, un garçon. (Monde/ Bateleur) Reconquérir un défi mis de côté depuis de nombreuses années.

Le point d’achoppement tombe sur deux lames “clés" (diable/Roue de fortune) visant en solution le dépassement d’une situation évoquée par une dépendance psychique où un comportement autopunitif semble engagé comme un schéma répétitif chez elle. Elle doit sortir de cela. Il est clair que son fils et le père sont étroitement liés dans le problème qu’elle vit.

(Diable/Empereur) Le lieu d’ancrage la renvoie à sa relation et son attache avec sa dimension familiale et son père. Le comportement du son compagnon réactive une ancienne blessure et colère. Il est donc devenu l’antagoniste et le miroir d’elle-même. Elle doit prendre conscience de l’origine réelle de sa colère qui est dirigée contre un archétype paternel perçu comme destructeur.

La vie de Fabienne

Fabienne m’explique enfin qu’elle s’est réfugiée en France par rejet et déni du père de l’enfant qui a voulu prendre à charge son éducation en la faisant passer pour une irresponsable.
Elle a perdu ses droits. Elle a vécu de la maltraitance psychologique dans sa famille. L’abandon de sa propre mère qui, a fermé les yeux sur ses souffrances, et a cherché à s’accaparer de l’enfant de Fabienne, sa fille.

Le père de Fabienne a démissionné très tôt de la famille, non reconnu par sa femme. Il s’est allié de pied ferme avec le compagnon de Fabienne contre sa fille.
Durant de longues années, le fils de Fabienne a coupé les ponts avec elle, pour finalement reprendre contact avec elle.
Il explique à sa mère : son père boit, lui donne peu d’argent et la drogue est proche de lui. Elle abandonne alors ses projets en France pour revenir près de son fils.

Elle revient en Belgique et, étonnamment, son fils a renoué le contact avec son père revenu près de lui. Il parvient à convaincre son fils de repartir ensemble pour la France. Échapper à Fabienne.

Le conseil du tarot

En somme Fabienne n’a rien à faire ici, elle doit repartir d’où elle vient. Le mouvement “actif" qu’elle a produit pour agir vers son fils doit s’orienter vers elle.
Elle doit retrouver une place dans la vie, celle qu’elle ne s’est jamais accordée. Son épanouissement s’articule avant tout vers la reprise d’études “abandonnées".
Prendre le temps de s’occuper d’elle avant tout. Apparemment, son lourd passé familial l’aurait empêchée de se réaliser, et se sentant soumise à la douleur en permanence, elle s’est affaiblie jusqu’à se croire incapable d’élever son fils.
Elle doit se détacher de son fils qui est sous l’emprise du père et de sa famille pour parvenir à se reconstruire.
Elle a le potentiel pour faire des études et se battre. Elle s’est prouvé qu’elle pouvait “agir" pour obtenir de ses propres efforts des résultats positifs.
En lâchant prise sur ces énergies destructrices et en se consacrant à un projet personnel, elle parviendra à ce qu’elle veut. Sur ce plan-là, elle peut réussir et une nouvelle vie pourra être envisagée.
En avançant, son fils se détachera plus de son père et aura repris confiance dans le parcours de sa mère, et il la recontactera.
Elle semble être plus forte pour renouer un lien avec lui. Elle m’avoue donc qu’elle a bien abandonné ses études de psychologie à l’université pour ces raisons familiales et que cela reste un vieux rêve. Son jeu démarre bien avec la “Lune" pouvant faire apparaître un vieux rêve oublié, enterré, retenu sous terre… qui la déchire depuis la venue de son enfant.

Conclusion

“L’amour de soi" est important. Sans amour, aucune réalisation n’est possible. S’affranchir de la souffrance en est la clé.

Fabienne s’est toujours sentie “niée, rejetée, non aimée" par sa famille et par son conjoint. Elle utilise donc le mode de la “dénégation" pour nier et fuir sa souffrance.

Sans rejeter son fils, elle va se prendre en main et ne plus se laisser imposer ce qui appartient à l’autre (son ex compagnon, sa famille).
Dire “stop" et bouger. Accepter ses capacités et s’en donner les moyens. Elle va enfin “oser".

Fabienne semble apaisée, plus sereine. Elle comprend qu’elle aborde le problème à l’envers. Elle semble d’accord et repart avec un autre état d’esprit pour réfléchir à ce qu’elle va faire.

Cette expérience de vie avec Fabienne, montre que, le Tarot consulté au moment présent d’un problème, la connexion s’établit directement à la situation précise. L’origine et les différentes étapes de vie qui ont mené à sa souffrance sont inscrites.
Le Tarot est la « Voie Royale »

Calendrier Lunaire
error: Ce contenu est protégé !