Expériences de vie : qu’est-ce que la voyance ?

Expériences de vie : qu’est-ce que la voyance ?

Expériences de vie : qu’est-ce que la voyance ? 1920 1281 Govenka Laurence

A vous, chers clients qui venez si régulièrement me consulter sur mon site ou en face-à-face, je vous reçois toujours avec professionnalisme.

Depuis plus de 30 ans, Accueil, chaleur et service qualitatif ouvre la table de mon salon. C’est un espace de partage, d’échanges basés sur la discrétion et la diversité des supports et d’outils. Je mets à disposition mes dons intuitifs et multiples outils ésotériques de manière à éveiller votre fervente curiosité.

Toujours disposée et prête à répondre à toutes vos questions je suis sollicitée en permanence par vos rendez-vous et vos visites !

Quelques questions reviennent sans cesse dans le “jargon tarologique" et méritent, tout de même, le détour. Régulièrement l’abord d’une rencontre se présente avec le sempiternel “Que voyez-vous dans mon avenir ?".

Chaque jour, je suis impressionnée du nombre de personnes venant à moi en me questionnant sur les “dons de voyance"… Depuis des millénaires, chaque civilisation possédait des pratiques religieuses ou des rites dont cet art de la divination.

De fil en aiguille, l’art de deviner se faisait par le “devin" qui vient du latin “divinator" donc le fait de présager, deviner et « voir" se vulgarise. Le “voyant" devient le “mot clé" pour celui qui aurait ce “don".

Après trente années de pratique, je peux vous affirmer que le “don" est naturel et qu’il convient à chacun de cultiver son propre don. Quel qu’il soit, vous vous dirigez là où vous aimeriez apprendre. Votre nature vous pousse vers vos dons.

Celui de la tarologie développe particulièrement votre intuition, si précisément, elle repose sur des bases solides dont l’instrument philosophique du tarot représente la clé de la connaissance par excellence.

L’univers du tarot appelle à la bienveillance, l’intégrité morale afin de limiter les inclinaisons personnelles qu’induisent la perception de certains aspects, le refoulement d’autres ou les projections personnelles du tarologue.

Mais comment voyez-vous ?

L’intuition est au service du tarot. L’intuition doit être guidée par le langage logique du tarot reflétant l’homme et l’univers dans sa totalité.

Ses principes universels constitués d’archétypes limités (des forces qui produisent des effets) participent à l’organisation de la vie. Et le tarot anime tous ses principes.

Le tarologue expérimenté se place (par son application pratique et intégration de ses icônes symboliques) dans une position particulière. Celle-ci apporte un moyen de développement personnel et de croissance en synchronicité harmonieuse avec le monde.

L’intuition est un don naturel que nous possédons tous. L’inspiration vous pousse toujours vers votre don que ce soit la musique, le chant, la cuisine, la peinture, la communication. Ou encore « le don de soi » au travers de certaines vocations et disciplines.

Tous ces dons concourent à élever en nous des qualités ou des prédispositions pour favoriser le meilleur de nous-même.

La personne qui éprouve le désir d’apprendre possède en elle le don et même plus précisément cette “faculté" qui suppose ici un développement visant à la faire passer de latente à manifeste.

Est-ce un don ?

Alors que le don se définit comme un privilège que seuls certains possèdent, l’intuition se cultive par la pratique et l’expérience.

Or, Ouvrir son canal de réceptivité pour se fondre dans le niveau de conscience du consultant c’est devenir son miroir.

Ce travail implique la “vacuité" absolue de la personne tout entière pour que “l’autre" se révèle à lui.

Cet état atteint, notre inconscient est celui qui nous guide vers la meilleure attitude à adopter afin de ne pas transgresser les limites du consultant.

Ce “don" en soi devient une attitude qui, par intégration consciente de ces principes de vie, va ouvrir un champ afin de créer des résolutions constructives.

L’ensemble des principes de vie sont représentés sous la forme d’une initiation s’approchant de la vérité dont un système cohérent et une structure propre à découvrir.

La structure cosmologique du tarot est intégralement générée par sa matrice universelle connue sous l’appellation du cube de Métatron.

C’est donc par un ensemble de rapports déterminés et rigoureux conférant au tarot (et au travers de toutes les lames) que découle toute sa force et sa cohérence logique. Ses aspects codifiés sont recoupés par un seul et même langage (un système) qui n’est autre que le Logos universel.

La difficulté du tarologue est de se maintenir le plus près possible du logos universel.

L’art et la science sacrée s’expriment au travers des principes universels interprétés au travers d’icônes et de dessins.

Le tarot représente un modèle du Monde doté de codes reliant l’homme et l’univers.

Comment se déroule la "consultation" sous l'angle de l'intuition ?

Au moment d’une consultation, le tarologue doit offrir des possibilités d’actions, aucune prise de pouvoir ne peut se ressentir. Durant ces instants de “reliance" avec l’intuition, il y a une perte de la notion du temps. L’espace temporelle s’élargit jusqu’à imprégner totalement mon être et me fondre dans le phénomène marquant ou le détail précis. Je ne vois que ce qui doit être vu et toute mon attention se concentre sur tout ce qui doit apparaître et qui est caché à la conscience habituelle.

Cet état de présence intense puise son énergie dans ce qu’il y a de plus primitif en moi : l’instinct. Le rationnel se libère et se relie à d’autres forces appartenant à d’autres dimensions. L’acceptation la plus sincère des pulsions instinctives animent l’esprit pour parvenir à les maîtriser.

Un sévère état d’alerte est présent pour ne laisser fuser que ce qui est utile pour le consultant.  Durant cet état d’ouverture et par l’intermédiaire de l’outil magique qu’est le tarot, la lecture permet de se relier à tous les détails cachés à la conscience ordinaire. Apparaît juste ce qui doit être perçu et vu.

L’univers de l’inconscient peut alors devenir mon allié et transmettre les messages précieux de façon à ce que l’information touche mon consultant puisqu’il en fait l’expérience dans sa propre vie. Tous plans ou intentions quelconques disparaissent, seule la “super conscience" diffuse son énergie créatrice avec son flot d’images “imaginaires" perceptibles à la conscience par le lien du tarot et de tous ses symboles imagés. L’attention et la concentration sont à leur maximum, le présent devient action pure… tout sentiment et désir s’évanouissent, toutes projections personnelles, morales et conceptions intellectuelles s’abolissent.
C’est le moment où je ne suis plus que “transmetteur" ou canal, l’information peut fuser, me parvenir tel un flot d’images ou de paroles non pensées mais dites au rythme d’un ressenti vécu comme une réalité subjective et vibrante au présent.

Le tarologue doit s’oublier lui-même dans l’optique de se “donner" totalement dans une parfaite neutralité. Atteindre le plus proche possible l’état de vacuité devient le moteur de la lecture qui se fond alors sur le monde de l’autre et non plus sur le sien. En somme, se dissoudre complètement en soi-même est la formule qui permet de révéler le niveau de conscience de mon consultant. Être conscient de ses projections, mener les interprétations objectivement, ne pas s’ériger en juge, être disposé à ne rien forcer, abandonner toutes intentions de diriger l’autre ou se sentir supérieur participent hautement à cette dissolution.

Le tarot reste un langage intelligent qui ne peut être utilisé de façon capricieuse ou à l’aveuglette. Car quoi que l’on puisse dire le tarot lit le présent pour le consultant qui croit connaitre ce qui le conditionne réellement.
Pourtant, le tarot sait exprimer toutes les traces du passé d’un consultant. Il établit les liens “passés" du problème à la maladie engendrée (consciemment ou inconsciemment). Le tarot explose toutes les déficiences psychologiques qui ont amené la maladie. Et le tarot est là pour faire comprendre l’incompréhensible, ce qui sort hors de cette compréhension. Cela ne représente pas une vérité mais l’abondance de l’interprétation fragmentaire ne pourra que le rapprocher de sa vérité ou de la connaissance. Sans imposer une vision pour ne pas en interdire d’autres, il est intéressant d’offrir des possibilités d’actions qui correspondent aux représentations subjectives du consultant. Chercher l’Ordre qui le fera le moins souffrir est la voie prônée car le monde s’ordonne de mille et une manières. De même que l’aider à découvrir sa nature, ses objectifs, ses buts, ses barrages, ses blocages, l’ouvrir à de véritables solutions.

Très souvent une personne est absente à son trouble profond et lui montrer par ses lames tirées de ses propres mains les régions muettes de sa propre existence est une révélation évidente intrinsèque au Tarot et qui touche directement. Et croyez-moi, cent louanges ne valent pas la mise en évidence de la souffrance connue.

Désamorcer certains préjugés par la compréhension sur le phénomène “voyance" et plus exactement “le tarot" fait découvrir qu’il est un être à part entière, œuvre unique dotée d’intelligence, de pertinence et d’amour.

Calendrier Lunaire
error: Ce contenu est protégé !